En 2018, 90% des sites de CMS piratés roulaient Wordpress, 4% pour Drupal